Logo

 



L'orgasme lors du rapport sexuel

inscription


L'orgasme est une des composantes les plus importantes du rapport sexuel : de nombreuses méthodes permettent d'y arriver.
Petites annonces gratuites, profils, photos et vidéos, tchat via webcam.
 

L'orgasme

L’orgasme (du grec : ?ργασμ?ς / orgasmós, de ?ργ?ν / orgân, « bouillonner d'ardeur ») est la réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême. Il est généralement associé, chez l’homme, à l’éjaculation et à des contractions musculaires rythmiques des muscles du périnée, chez la femme, à la rétraction du clitoris, à des contractions musculaires rythmiques périnéales et intra-vaginales.

Généralités
L'orgasme est la troisième étape de la stimulation sexuelle, selon le modèle en quatre phases de la réponse sexuelle de Masters et Johnson.
Il peut être obtenu de 2 façons différentes : avec partenaire (rapport sexuel) ou sans partenaire (masturbation).
Il peut se caractériser par d’autres actions involontaires : une baisse de la vigilance, les pupilles des yeux qui se dilatent, une lubrification des organes génitaux, des vocalisations (râles, cris, soupirs, etc.), une respiration accrue dont l'apport d'oxygène décuple les sensations, des spasmes du visage, des contractions musculaires diverses (le coït étant physique par nature, de par ses « va-et-vient »), une rougeur de la peau, une excitation des mamelons, etc ; pour aboutir au « point de non retour » qui déclenche une intense jouissance physique.
C’est la conclusion de la phase en plateau par la relâche de la tension sexuelle, accompagnée d'une série de contractions musculaires rapides entourant les régions de l’anus, des muscles du périnée et des organes génitaux, avec l'éjaculation de sperme, ou moins fréquemment de fluides chez les femmes.
Une sensation euphorique généralisée est ressentie, qui sera dès lors accompagnée de la dernière phase : la résolution de la tension sexuelle, un apaisement.

Jouissance et orgasme
Dans un contexte sexuel, jouir se rapporte au plaisir ressenti pendant l'acte sexuel ou l'orgasme. Jouir exprime ce plaisir : éprouver un orgasme est synonyme de jouir. L'orgasme est la réponse physique telle que décrit ci-dessus.
Bien que les deux soient liés, l'un ne va pas nécessairement avec l'autre puisqu'il est possible d'éprouver de la jouissance sans nécessairement aller jusqu'à l'orgasme et qu'un orgasme est possible sans éprouver de plaisir.

Durée de l'orgasme
L'orgasme dure en moyenne beaucoup plus longtemps chez la femme que chez l'homme. Alors que l'orgasme masculin dure en moyenne 6 secondes, l'orgasme féminin dure en moyenne 20 secondes.

Fonction de l'orgasme
Dans les années 2000, les recherches en neurosciences ont montré que les êtres humains stimulent leurs zones érogènes car cela procure des récompenses / renforcements dans le cerveau. Ces récompenses, en particulier l'orgasme, sont perçues au niveau de la conscience comme des sensations de plaisirs érotiques et de jouissances. En simplifiant, l'être humain recherche les activités sexuelles car elles procurent du plaisir sexuel et surtout l'orgasme.
Chez l'être humain (et le chimpanzé, le bonobo, l'orang outan et le dauphin), le comportement sexuel n'est plus un comportement de reproduction, mais devient un comportement érotique. Au cours de l'évolution, l'importance et l'influence des hormones et des phéromones, sur le comportement sexuel a diminué. Au contraire, l'importance des récompenses est devenue majeure[4]. Chez l'être humain, le but du comportement sexuel n'est plus le coït vaginal mais la recherche des plaisirs érotiques, et surtout de l'orgasme, procurés par la stimulation du corps et des zones érogènes.

Comportement érotique.
Une des principales fonctions de l'orgasme serait d'induire l'apprentissage du comportement érotique, qui permet indirectement la reproduction.

L’orgasme féminin
De manière générale, quand une femme approche de l’orgasme, le clitoris en érection se retire sous le prépuce clitoridien, et les petites lèvres enflent, deviennent plus foncées et plus sensibles. Lorsque l’orgasme est imminent, le vagin diminue de volume, environ 30%, et se gorge de sang. Les muscles de l’utérus se contractent.
Au moment même de l’orgasme, l’utérus, le vagin et les muscles du bassin subissent une série de contractions musculaires. La lubrification naturelle du vagin est alors intense.
Après l'orgasme, l’afflux de sang disparait, ce qui fait que le clitoris sort du prépuce et reprend sa taille normale, en moins de 10 minutes.

L’origine physiologique de l’orgasme
L’origine de l'orgasme féminin a suscité de nombreuses études, théories et mythes.
Dans la théorie classique initiée par Freud on distingue deux types d'orgasmes chez la femme. Le premier chronologiquement serait l’orgasme clitoridien considéré comme basique ou infantile, le second, l’orgasme vaginal nécessiterait un apprentissage pour les femmes et serait selon Freud « l'orgasme de la femme mature ».

L’orgasme masculin

L’orgasme pénien
L’orgasme pénien (du pénis) se caractérise par des contractions rapides et rythmiques de la prostate, de l’urètre et des muscles à la base du pénis. Ces contractions expulsent le sperme par le méat urétral du pénis (l’éjaculation). Ce processus dure de trois à dix secondes [réf. souhaitée] et est accompagné habituellement d'une sensation de plaisir intense.

L’orgasme prostatique
Il existe un autre type d'orgasme chez l'homme : l’orgasme prostatique obtenu par massage de la prostate.

L'orgasme et l'éjaculation
Les hommes peuvent avoir des orgasmes avant la maturité sexuelle, mais ils n’éjaculent pas. Il est aussi possible pour l’homme adulte d’avoir un orgasme sans éjaculer (par exemple lorsqu’il a déjà éjaculé plusieurs fois), on parle alors d’étreinte réservée, et d’éjaculer sans orgasme (ce qui peut être le cas pour les éjaculateurs précoces notamment).
Ces orgasmes non éjaculatoires ont une qualité différente de l'orgasme issu de la stimulation directe du pénis.
La capacité de ressentir un orgasme sans éjaculer peut aussi résulter d’un entraînement. En s'entraînant à reculer le plus longtemps possible leur éjaculation tout en s'approchant le plus possible du pic orgasmique, certains hommes parviennent à vivre un orgasme sans éjaculation. Cet orgasme est souvent plus fort qu'un orgasme avec éjaculation mais pas nécessairement. Il peut aussi durer jusqu’à plusieurs minutes.

Contrôle de l'orgasme
Une idée fausse très répandue veut que certaines pratiques tantriques permettent aux hommes qui le souhaitent de parvenir à se contrôler. Ce sont des techniques sexologiques utilisées par des animateurs de stages peu scrupuleux, sans rapport avec le tantrisme traditionnel.
L'acte sexuel étant très lié à des mécanismes émotionnels inconscients liés à la valorisation personnelle, etc., il est recommandé aux hommes et femmes qui pratiquent cette technique de prévenir leurs partenaires afin d’éviter chez eux un sentiment de frustration lié à ce qui pourrait être interprété comme une incapacité à leur faire atteindre l'orgasme.

Source : Wikipédia



Vous êtes un couple libertin adepte du vrai orgasme ?
Inscrivez-vous gratuitement sur echangixme.com

Vous aimez pratiquer l'échangisme pour arriver à l'orgasme ?
Inscrivez-vous gratuitement sur echangixme.com

Echangixme le site de tchat (Tchate) pour les femmes, les couples et les hommes adeptes des plaisirs du sexe et du libertinage.

 
 

A propos du libertinage

Les sites du réseau


A propos du libertinage

Navigation

Clubs libertins



Copyright © 2010-2018 - echangixme.com. | Tous droits réservés |€ webmasters €

- Retrouvez-moi sur Google Plus